Site Loader

LOCATION

Rock Street, San Francisco
LE LEADER EUROPEEN DES INNOVATIONS TEXTILES DURABLES

Dernières actualités

SeaBioComp a produit son premier profilé biopolymère imprimé en 3D à usage de protection maritime

Ce premier ‘concept produit’, un profilé de protection maritime, a été imprimé sur une imprimante FDM par Poly Products (entreprise néerlandaise spécialisée dans l’ingénierie et la production de composites – partenaire du projet SeaBioComp) en collaboration avec De Klerk Waterbouw (entreprise spécialisée dans l’installation de produits pour le milieu marin – partenaire associé du projet).

Le projet SeaBioComp a financé la recherche de Poly Products sur les adaptations nécessaires pour permettre à l’imprimante 3D de traiter les biopolymères. La recherche et les essais sur le contrôle de la température, la sélection des fibres naturelles et la corrosion des pièces de l’extrudeuse ont tous été examinés en profondeur.

De Klerk Waterbouw a souhaité étudier la conception et la production d’un profilé de protection vertical en bio-composite pour l’accostage et le guidage des navires, afin de remplacer les bois durs tropicaux et les plastiques synthétiques traditionnellement utilisés.

Les résultats des essais de matériaux menés par l’Université de Portsmouth et des tests mécaniques effectués par De Klerk Waterbouw sont très prometteurs : une optimisation plus poussée des conceptions, des matériaux et de la production pourrait conduire à une future production à grande échelle.

Mots des partenaires

« Grâce à notre technique d’impression 3D, les produits peuvent être directement fabriqués sans moule. Cela permet d’économiser du matériel et du temps. De plus, il n’y a pas de perte de matière lors de la fabrication d’un produit, car aucun rognage ou usinage n’est nécessaire. Dans le cadre du projet SeaBioComp, il est important que les biopolymères puissent être imprimés avec notre imprimante 3D. Nous avons imprimé les polymères biosourcés Thermoplastic Starch (TPS) et Poly Lactic Acid (PLA) sur notre machine pour prouver que nous pouvions fabriquer des produits durables pour les applications marines. Avec De Klerk, nous poursuivons actuellement le développement à grande échelle de profilés imprimés avec des biopolymères. Nous avons terminé les essais mécaniques et prévoyons maintenant d’imprimer et d’installer un profilé imprimé grandeur nature pour voir comment cela fonctionne dans la pratique. »
Dr Albert Ten Busschen, Directeur technique de Poly Products

« De Klerk Waterbouw installe des structures d’ingénierie hydraulique depuis plus de 150 ans. Nous fabriquons de grandes structures sur les quais et dans les ports, à partir de matériaux traditionnels comme l’acier et le bois dur tropical. Mais nous sommes toujours ouverts aux innovations et nous sentons la responsabilité de soutenir une société durable. Le projet SeaBioComp ouvre pour notre entreprise la possibilité de faire des développements dans cette direction. La coopération avec Poly Products est très productive : nous avons développé conjointement de nouveaux profilés de protection efficaces et biosourcés pour les structures d’accostage. Avec la production de prototypes de profilés à grande échelle, nous procéderons à des essais pratiques sur notre propre quai. Nos deux sociétés sont orientées vers le développement de solutions pratiques et efficaces. »
Ivo van Dalen, Chef de projet technique de De Klerk Waterbouw

Seabiocomp a pour objectif le développement de bio-composites à impact minimum pour l’environnement marin.

Seabiocomp a pour objectif de développer et de délivrer des démonstrateurs utilisant des matériaux composites bio-sourcés innovants présentant les caractéristiques suivantes :


Durabilité sur mesure en fonction de l’application spécifique (2 à >20 ans) pour un démonstrateur en milieu marin telle que mesurée par des méthodes analytiques nouvellement développées.


Propriétés mécaniques au moins équivalentes à celles des composites conventionnels dérivés du pétrole.


Réduction des émissions de CO2 (30%). Réduction de l’impact écologique des microplastiques sur l’environnement marin, tel que mesuré par des méthodes d’analyse récemment mises au point.


Démonstration du potentiel de recyclage des matériaux utilisés dans le démonstrateur.


Ces caractéristiques devraient réduire l’impact global sur l’environnement de 50 % par rapport aux produits pétroliers conventionnels tout au long de la chaîne de valeur, de la production au traitement des déchets. Les matériaux biocomposites proposés et les protocoles analytiques mis au point pour assurer la durabilité et l’écotoxicité à long terme devraient conduire à un changement de mentalité tout au long de la chaîne de valeur, à savoir que les composites biologiques sont une alternative réaliste aux produits pétroliers.

Le CETI apporte son expertise textile au sein de ce consortium

Pour assurer le succès de ce projet, l’expertise dans divers domaines tels que la formulation des polymères et des textiles (Centexbel, CETI), la formation des composites (Armines, Université Plymouth & Polyproducts BV), les études d’impact environnemental et de durabilité en milieu marin (Université Portsmouth, VLIZ & Ifremer) ont été combiné dans le partenariat seabiocomp.

Plus d’information

Inscrivez vous : http://www.seabiocomp.eu/interest_group/

Post Author: admin