Projet HANES

Le groupe américain Hanes Brands Inc, designer et fabricant spécialisé en lingerie, porte à l’international, les marques DIM, WONDERBRA, PLAYTEX.
Depuis 2017, leader dans son domaine, Hanes France, anciennement DBA (Dim Branded Apparel) s’engage dans une stratégie digitale qui impacte plusieurs activités internes dont celle du développement produit. Les objectifs sont clairement exprimés : répondre efficacement au besoin de renouvellement rapide de l’offre produit pour le retail. Pour y parvenir, le CETI accompagne les équipes créatives à valider très tôt les plans de collections grâce à la virtualisation avant le prototypage, avec le logiciel CLO 3D.
La virtualisation des collections permet à la fois un gain de temps considérable et une réduction des coûts sur toute la chaîne de valeur.

Projet ANANAS AMAN

Pour ce projet, le CETI a réalisé une expertise sur la processabilité de la matière sur différentes technologies de formation de voile et consolidation de nontissés. Techniciens et ingénieurs du CETI ont effectué des essais de prototypage sur la plateforme nontissé procédé voie sèche. Un rapport technique décrivant les conditions du procédé et la réalisation d’un cahier des charges a été fourni pour permettre un transfert du propotype obtenu vers l’industrialisation chez le producteur partenaire de Ananas Anam.

Ananas Aman a fait appel à l’expertise du CETI, pour optimiser la  qualité de son produit par l’amélioration du procédé de nontissés

Piñatex® by Ananas Aman est un matériau nontissé à base de fibres de feuilles d’ananas. Piñatex® peut être utilisé comme alternative au cuir et aux matériaux à base de pétrole dans l’industrie de la mode, de l’habillement, de l’ameublement et de l’automobile, et a été à l’origine de la collection Piñatex. Cette dernière prend en compte les responsabilités sociales, écologiques et économiques tout au long de son cycle de vie et suit la philosophie de l’économie circulaire.

Projet OKAIDI

Okaïdi, membre de la communauté de marques ÏDKIDS, et le CETI partagent une même ambition : créer un circuit d’économie circulaire autour du coton afin de réduire l’impact environnemental de cette matière première connue pour être l’une des plus polluantes et consommatrice d’eau. C’est en 2017 qu’ils lancent ensemble un projet d’innovation textile à partir du recyclage de vêtements usagés en coton, obtenir un fil conforme aux standards qualitatifs et économiques d’Okaïdi, et pouvant être tissé ou tricoté par ses partenaires.

Ce projet s’inscrit dans la démarche globale d’Okaïdi qui vise à agir de façon plus responsable avec l’ensemble de ses parties prenantes. Pour le CETI, il s’agit là de compléter les recherches d’innovations textiles dans une logique de développement durable de la filière d’approvisionnement complémentaires à la culture du coton et durables.

L’objectif de cette démarche  est de permettre, à terme, de réduire l’impact environnemental de la fabrication de produits en coton : en réduisant la quantité de coton cultivé, elle réduit en effet la pollution des sols et la consommation d’eau, en supprimant ou simplifiant l’étape de teinture et d’ennoblissement, elle allège leur impact chimique et en créant un gisement de matière première local.